Éviter le mal du pays

Félicitations, vous êtes désormais sur le point de voguer vers de nouveaux horizons, une nouvelle vie, personnelle, professionnelle et vous avez bouclé tous les détails administratifs et matériels pour votre expatriation… Mais vous devez également vous préparer psychologiquement à ce départ pour éviter les mauvais jours de stress, coup de blues et autre sinistrose aiguë dûs au mal du pays !

Rapprochez-vous d'une communauté francophone

Même si toute la beauté de l'expatriation est de découvrir une nouvelle culture, il peut être rassurant de savoir que des compatriotes résident également dans votre nouvelle ville. Il existe très certainement une communauté française, constituée de nombreux expatriés et qui sauront vous vous conseiller et vous guider dans votre future adaptation locale :

Gardez le contact avec votre pays natal

Internet sera encore et toujours votre contact permanent avec votre pays d’origine, pensez à vous créer une adresse générique de type Yahoo! ou Gmail, consultable dans le monde entier sur tout poste informatique connecté et vous serez toujours en liaison avec vos proches à tout moment.

Pensez également à vous connnecter sur des sites d’informations français comme TV5France 2 ou encore France Info. Avec les replay et la télé en live sur les sites des chaînes françaises, vous pourrez même continuer à suivre votre série fétiche ou votre émission préférée dans votre langue maternelle !
Vous pouvez également utiliser les services de téléphonie de Expat Telecom ou appeldiscount qui vous mettront en relation avec votre correspondant n'importe où dans le monde et à des prix vraiment très bas. Autre site : www.lesminutes.com

Ouvrez-vous à la culture de votre pays d'accueil

Attention à ne pas tomber dans le travers du refus total d'immersion, car vous pourriez être tenté de rester en vase clos et de ne cotoyer que des français, et cela nuirait à votre intégration et votre nouvelle vie.
Sortez, découvrez la population qui vous entoure, soyez curieux d’apprendre leurs us et coutumes, la langue, l’art culinaire, l’architecture, cela vous permettra mieux comprendre votre nouvel environnement et donc de vous intégrer rapidement.

Et si par cas votre mal du pays persiste et que vous pouvez le faire, il vous reste encore la solution la plus efficace et pas des moindres : sautez dans le premier avion pour reprendre une bouffée de votre famille et de votre vie avant départ.

BESOIN DE CONSEILS ?

N’hésitez pas nous à appeler ou nous envoyer un mail :

Nous écrire